COLOMBIE – GRÈCE (ANALYSE DU MATCH)

Il y a des jours comme ça… Au regard du match, on peut se dire que les Grecs ne peuvent pas avoir de regrets, tout ce qu’ils ont fait de bien dans ce match, les Colombiens l’ont mieux réalisés.

Belo Horizonte, ville colombienne

Dans le stade de l’Atletico Mineiro, dernier vainqueur de la Copa Libertadores, la Colombie était en terrain conquis. Le stade tout de jaune vêtu était acquis à la cause de la Colombie, avec des supporters venus en nombre pour soutenir leur équipe. Comme le Chili hier, l’hymne national a donné lieu à une vibrante démonstration de force vocale.

Sur le terrain, les Colombiens ont rapidement fait la différence grâce à un but d’Armero dès la 5e minute. J.G Cuadrado reçoit le ballon sur le côté gauche de la surface grecque sur un long ballon aérien. Il élimine Holebas sur un magnifique crochet intérieur qui met le défenseur grec dans le vent. Son centre parvient jusqu’à Armero après que James Rodriguez ait laissé passé le ballon. Sa frappe est légèrement contrée par un défenseur grec, ce qui n’empêche pas le ballon de finir sa course au fond des filets au ras du poteau droit du but grec.

Un peu trop court

La réaction grecque ne se fait pas attendre mais sans jamais parvenir à mettre durablement la défense colombienne en danger. A chaque fois que les grecs ont haussé leur niveau de jeu, les Colombiens ont été capables de jouer un cran au-dessus par des contres où la vitesse des Colombiens a été une source permanente de danger pour la défense grecque. Un jeu rapide qui pouvait s’appuyer sur la distribution de James Rodriguez, le meneur de jeu colombien.

L’action la plus dangereuse de la première mi-temps coté grec, une frappe enroulée de Kone à la 45e minute. Cette frappe à l’entrée de la surface face au but fait suite à une action grecque coté droit, et la balle revient vers Kone qui peut frapper sans parvenir à prendre à défaut Ospina, le gardien colombien qui parvient à stopper le ballon grâce à une détente sur sa gauche.

En deuxième mi-temps, les grecs tentent encore de hausser leur niveau de jeu mais sont rapidement dépassés par les Colombiens comme le montre les deux grosses fautes commises par Socratis (52e) et Salpingidis (55e) symbole des limites de l’équipe de Grèce face à la vivacité des joueurs colombiens. La sanction arrive à la 58e minute, sur un corner de James Rodriguez. Le ballon arrive au premier poteau, A. Aguilar surgit et dévie vers T. Gutierrez qui marque d’un pointu dans le but grec.

Une barre, plus d’espoir

Les Grecs, décrochés, auraient pu revenir à la 62e minute par Gekas. L’attaquant grec voit sa tête repoussée par la barre transversale alors que le but était grand ouvert. En cas de but, la tâche des Colombiens auraient peut-être été moins aisée. Ils ont su par la suite contenir les rares assauts grecs (Mitroglou 69e ; Samaras 85e) pour finir par crucifier leurs adversaires à la 93e minute. Une action qui résume à elle-seule le match.

Suite à une faute grecque à 40m de leurs buts, les Colombiens jouent rapidement avec une accélération de Cuadrado qui combine avec Zuniga à l’entrée de la surface sur le côté droit. Cuadrado glisse la remise de Zuniga vers James Rodriguez idéalement placé face au but grec. Le numéro 10 colombien n’a plus qu’à ajuster Karnezis d’une frappe du pied gauche qui vient se glisser entre le gardien et le poteau droit du but grec.

Pour les Colombiens, ce match permet de nourrir des ambitions et justifie pleinement le statut de tête de série de la Colombie, capable de produire du jeu et de marquer des buts y compris en l’absence de Radamael Falcao, victime d’une blessure en club avec Monaco et qui doit se contenter d’assister aux matches de la sélection colombienne depuis les tribunes. Falcao qui était présent aujourd’hui dans les tribunes de l’Estadio Mineiraio.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s