UN NUL FAIT RENTRER L’ALGÉRIE DANS L’HISTOIRE

L’Algérie connait parfois de grands moments de football comme face à la Corée la semaine dernière. Et puis il y a en a d’autres, plus tendus où tout se joue sur des détails et les choses sont ici affaire de précision, et dans ces moments-là, une simple erreur qui coûte  beaucoup plus cher qu’à l’accoutumée.

Un cauchemar de début de match

Pourtant ce n’est pas une erreur qui a failli coûter la qualification à l’Algérie mais un coup du sort, un choc tête contre tête avec son coéquipier Carl Medjani, ouvre le crane de Feghouli qui doit laisser ses coéquipiers à 10 le temps de se faire soigner. Une infériorité numérique dont les Russes profitent immédiatement, avec une action sur la gauche, le côté occupé théoriquement par Sofiane Feghouli, avec un centre signé Kombarov et sur lequel jaillit Kokorine qui reprend le ballon de la tête sans laisser aucune chance au gardien. On joue depuis à peine six minutes.

L’estomac noué, les Algériens pourront se dire, après coup, qu’on ne rentre pas dans l’histoire comme ça, qu’accéder aux 8e de finale d’une Coupe de Monde c’est quelque chose de sérieux, qui mérite qu’on se batte pour l’atteindre. Et l’Algérie est revenu. Mais ce n’est pas dans le jeu que les Algériens ont refait le retard mais sur coup de pied arrêté, comme lors de la qualification de l’Algérie pour la Coupe du Monde, en barrages de la zone Afrique face au Burkina-Faso.

L’Algérie a couru derrière le score pendant toute la première mi-temps se procurant leurs meilleurs occasions par Islam Slimani de la tête, à chaque fois sur corner. Mais les quelques occasions semblent insuffisantes pour renverser la vapeur. Au retour des vestiaires une action anecdotique va faire basculer le match.

Djabou provoque, Brahimi distribue, Slimani délivre

On joue la 60e minute. Djabou qui vient de perdre le ballon sur le côté gauche, maintient son pressing sur Kozlov, l’arrière-droit russe qui semble tergiverser. Djabou parvient à lui chiper le ballon obligeant le défenseur russe à faire faute alors qu’il partait vers le but. Les Algériens bénéficient alors d’un coup-franc, sorte de mini-corner sur la gauche de l’attaque algérienne. Kozlov, le défenseur russe, auteur d’une faute flagrante, reçoit un carton jaune.

Quelques minutes avant, Brahimi avait tiré un autre coup-franc, à peu près à la même distance, de l’autre côté de la surface russe mais sans parvenir à trouver l’ouverture. Mais là, le centre est parfait, suffisamment près du but pour être dangereux, mais assez haut pour lober Akinfeiev qui tente une sortie. Un ballon qui trouve la tête de Slimani au deuxième poteau, l’attaquant algérien au rendez-vous pour inscrire le but qu’il fallait. Il reste une demi-heure de jeu.

Dès lors faut-il parler de la fin du match? La solidité défensive des Algériens, l’impuissance des Russes malgré quelques situations dangereuses,une tension de tous les instants…

A signaler aussi, le grand match, une nouvelle fois, du gardien algérien Rais M’Bolhi qui a sorti plusieurs arrêts décisifs en deuxième mi-temps. Il est l’auteur d’une superbe parade à la 47e minute, mettant son corps en opposition sur une frappe de Samedov qui avait joué en remise avec Kerzhakov. Un arrêt qui sauve son équipe proche du K.O. C’est encore lui qui intervient à la 70e minute sur une frappe de Kerzhakov après une nouvelle combinaison avec Samedov sur le côté droit de l’attaque russe.

Deux équipes en 8e, historique pour l’Afrique

Il ne fallait pas demander un grand match aux Algériens, il fallait pour eux être à la hauteur de l’enjeu face à une équipe russe qui rêvait d’un scénario à la Grecque. Des Grecs qui eux sont parvenus à éliminer la Côte d’Ivoire à la dernière minute, malgré un déficit initial de deux points, une éventualité redoutée par les Algériens.

Pour la première fois, deux équipes africaines seront en huitième de finales, alors que dans le même temps nombre de sélections européennes (Espagne, Portugal, Angleterre…) sont passées à la trappe. Des sélections européennes que l’Algérie et le Nigeria retrouveront en 8e puisqu’ils affronteront respectivement l’Allemagne et la France, les vainqueurs de ces deux matches se retrouvant en quarts de finale. Deux sélections qui n’ont plus rien à perdre et joueront libérés face à deux des meilleures équipes de ce début de mondial.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s